PRESSE

Revue de presse complète à lire ici

 
Télérama.png

Marie-Catherine Mardi (24/11/2021)

TTT

Epatant récit que celui de la vie rocambolesque de François Courdot, compositeur français qui rêve de faire carrière en Amérique. Portées sur scène par les comédiennes et chanteuses Marion Préité et Marion Rybaka, accompagnées du pianiste Raphaël Bancou, ses folles aventures nous font traverser, outre l'Atlantique, l'histoire de l'opérette et de la comédie musicale au XXe siècle. Offenbach, Franz Lehar, Cole Porter, Duke Ellington ou encore Leonard Bernstein sont ainsi tour à tour convoqués aux côtés d'extraits musicaux jusqu'alors inconnus au bataillon. L'on s'y régale des voix lyriques ou swing de leurs deux interprètes, autant que des drôles de péripéties d'un personnage qui, sous les plumes d'Eric Chantelauze et Samuel Sené, qui signe également la mise en scène, réserve bien des surprises.

Canard.png

Albert Algoud (29/12/2021)

Le coin-coin des variétés

Lorsqu'il affirme d'être amusé à reconstituer ces compositions "d'après des témoignagnes", le pianiste Raphaël Bancou ne ment pas. Le résultat est très drôle. Et les chanteuses Marion Préïté et Marion Rybaka, qu'il accompagne, de se lancer dans une conférence aussi concertante que désopilante, qui, de Paris à Broadway et d'Offenbach à Bernstein, en passant par Franz Lehar, Francis Lopez, Cole Porter et Duke Ellington, retrace la carrière de ce Courdot aux impayables méandres.

Ouest France.png

Jean-Pierre Hané (22/12/2021)

Culture-tops

De l’opérette à la comédie musicale actuelle, de la musique contemporaine au jazz, les deux interprètes et leur pianiste nous font remonter le cours de cette vie riche et passionnante de cet artiste méconnu mais dont la destinée vous surprendra.
La qualité musicale est ici servie par trois interprètes au sommet de leur art. Un dispositif scénique ingénieux et d’une ironie très fine.
Quelle belle surprise que ce spectacle musical, tout en en délicatesse pour les oreilles : on croyait tout savoir, et on redécouvre ! 
On fredonne avec ces deux rossignols les plus grands airs de répertoires qui chatouillent notre mémoire ; on prend au passage une petite leçon de musique avec facétie et on balance délicatement (avec la scénographie originale) dans une soirée à recommander pour les fêtes, et même avant.

Operette.png

Philippe Pocidalo (18/11/2021)

Revue "Opérette & Théâtre musical"

Une belle découverte nous attendait dans ce petit théâtre, spectacle musical qui avait par ailleurs créé l'événement au dernier festival Off d'Avignon.
Marion Préïté et Marion Rybaka connaissent bien la musique : elles évoquent en 90 minutes pas moins de 40 succès, allant de l'opéra à l'opérette, sans oublier la comédie musicale. Leur savoir-frappe nous frappe et nous laisse admiratifs face à ce florilège musical. L'aide précieuse du pianiste Raphaël Bancou contribue au charme de cette évocation qui ne nous laisse aucun répit ; la complicité qui le lie à ses deux partenaires donne une grande fluidité au spectacle, que l'on savoure comme un film difficile à quitter !

Jelery.png

Jean-Luc Jelery (17/11/2021)

"Le spécialiste du genre" (Le Monde)

Marion Préïté et Marion Rybaka représentent la quintessence du soprano de « musical » à Paris. Chacune joue avec justesse et bonheur de tous les registres, car les courts extraits (toujours très justifiés) exigent une voix de tête franche et large, un soutien de poitrine constamment renforcé, une parfaite gestion du « passaggio »… Tout cela pour le Broadway classique, l’opérette, l’opéra ! Et une « belt voice » puissante, d’une belle couleur, sans enlaidissement du timbre. La diction est impeccable, le sens du rythme continuellement présent dans des rôles alternant un mouvement intense et des extraits chantés nombreux et difficiles.
Samuel Sené met en scène exactement comme il dirige un orchestre. Le rythme (la chose la plus importante en musique, selon Mozart) doit nourrir le mouvement, tout dire sans montrer (le cinéma, c’est exactement pareil, on l’a presque oublié). 
Imaginez… », voilà la base de ce théâtre de L’INTELLIGENCE.

TV / RADIO

 
France Musique.png

France Musique

42e Rue

24 janvier 2021

France Inter.png

France Inter

La Matinale

29 novembre 2021

Culturebox.png

France 4

Culturebox

7 décembre 2021

IDF1.png

IDF1

10 décembre 2021

Pour regarder l'extrait

La Provence

12 mars 2020

"Un peu de légèreté et de fraîcheur ne font jamais de mal. Et il y en aura avec le Trio Opaline, qui investira samedi après-midi le Musée des Tapisseries. Les sopranos Marion Rybaka et Géraldine Jeannot seront accompagnées au piano par Nans Bart, pour un programme d'opérettes et de comédies musicales. Plus précisément, des airs de femmes amoureuses. Des histoires de vie. Marion explique ce choix : "Trop souvent, on oppose l'opérette, qui serait ringarde, à la comédie musicale, moderne et à la mode. Or, l'opérette comporte de très belles mélodies qui n'ont rien à envier à la comédie musicale."

L'ambition est donc de réunir les publics de ces deux genres a priori opposés. "Ce sont deux univers différents, avec la puissante voix de poitrine de la comédie musicale et celle de l'opérette, plus légère et plus fraîche. Le lien, c'est que toutes deux exigent des performances vocales avec de vrais jeux d'acteurs."

La%20Provence%2010_3_2020_modif_edited.jpg